Notice sur le village d'Éclaron

Front Cover
Henriot et Godard, 1882
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 55 - L'Assemblée Nationale, sur la motion d'un de ses membres, décrète que tous les fonctionnaires publics sont tenus de prêter, dans la huitaine du jour de la publication du présent décret, le serment d'être fidèles à la Nation et de maintenir de tout leur pouvoir la liberté et l'égalité, ou de mourir à leur poste.
Page 46 - Paris, et aux sieurs intendants et commissaires départis pour l'exécution de ses ordres dans les différentes généralités du royaume* de tenir la main, chacun en droit soi, à l'exécution du présent arrêt, qui sera imprimé, publié et affiché partout où besoin sera...
Page 31 - Paris; en 1795, on le nomma substitut du commissaire du Directoire exécutif près les tribunaux civil et criminel du département...
Page 43 - Je proteste et jure devant la face de Dieu tout-puissant de vivre et mourir en la religion catholique, apostolique et romaine, de la protéger et défendre envers tous , au péril de mon sang et de ma vie , renonçant à toutes hérésies contraires à ladite Eglise catholique, apostolique et romaine.
Page 43 - Monseigneur le premier prince du sang, duc d'Orléans, de Valois, de Chartres, de Nemours, de Montpensier...
Page 22 - Vassi, en Champagne, ses gens prennent querelle avec les Huguenots assemblés au prêche dans une grange voisine de l'église, où le duc entendait la messe. On en vient aux mains : le duc accourt pour appaiser le tumulte j il est blessé d'un coup de pierre au visage.
Page 68 - LouisPhilippe, roi des français, et obéissance à la charte constitutionnelle et aux lois du rovaume.
Page 49 - ... livres, à chaque service, aux plus pauvres de la paroisse. 17. Je donne la somme de deux mil livres de rente pour fonder un hospital dans Esclaron, où seront reçus tous les pauvres dudit lieu d'Esclaron et de mes autres terres de Champagne, excepté ceux de la ville de Ginville qui ont un hospital; j'entends les pauvres malades et ceux qui ne pourront gagner leur vie. 18. Par dessus la messe fondée par Madame ma mère, dont j'ay acquitté la fondation, et les deux autres que j'ay fondées...
Page 45 - EsTANT EN sON CONSEIL , de l'avis de M. le Chancelier, a ordonné et ordonne que les exemplaires du dit livre intitulé : Recueil de Pièces fugitives en prose et en vers, par M.

Bibliographic information