Julien Gracq: du côte de chez Gérard de Nerval

Front Cover
Presses universitaires du Septentrion, 1998 - 344 pages
JULIEN GRACQ ECRIT AVEC L'ENCRE DE SES LECTURES, LES ECRIVAINS QU'IL PRIVIGIE DEVENANT DE VERITABLES INTERCESSEURS. RECONNAISSANT LUI-MEME AVOIR "UNE DETTE" ENVERS GERARD DE NERVAL, CETTE ETUDE AVAIT POUR BUT DE RECENSER LES TRACES NERVALIENNES DANS L'OEUVRE GRACQUIENNE, ELLES ONT MIS A JOUR DAVANTAGE : DES AFFINITES DANS LEUR IMAGINAIRE POETIQUE, DE SORTE QUE LA LECTURE DE L'OEUVRE GRACQUIENNE S'ACCROIT DE LA CONNAISSANCE DE L'OEUVRE NERVALIENNE ; ELLE S'AUGMENTE DU TEXTE INSCRIT EN CREUX SUR LEQUEL L'AUTEUR REECRIT LE SIEN PROPRE, A L'IMAGE D'UN PALIMPSESTE OU LES TEXTES EFFACES SERAIENT INNOMBRABLES, CE QUI DONNE AU TEXTE GRACQUIEN UN FOISONNEMENT DE SIGNES ET DE SIGNIFICATIONS TOUT A FAIT CONSIDERABLE CAR NERVAL Y EST INSCRIT PARMI BEAUCOUP D'AUTRES ECRIVAINS. CE SONT QUELQUES TROUBLANTES SIMILITUDES ENTRE LE ROI COPHETUA DE JULIEN GRACQ ET SYLVIE DE G. DE NERVAL QUI ONT MOTIVE CETTE ETUDE.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Introduction
4
A la recherche des traces nervaliennes dans loeuvre grac
44
Au Château dArgol
63
Copyright

12 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information