Revue horticole: journal d'horticulture practique

Front Cover
Librairie Agricole de la Maison Rustique, 1838 - Floriculture

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 619 - intitulé : le Jardin fruitier du Muséum, ou Iconographie de toutes les espèces et variétés d'arbres fruitiers cultivés dans cet établissement, avec leur description, leur histoire, leur synonymie, etc.
Page 189 - soit au point de vue de la forme, soit au point de vue de la
Page 599 - de deux hectares, situé en plaine, qui n'était l'objet d'aucune attention particulière. Ces Choux avaient été plantés dans un champ de Pois, et, depuis leur plantation, ils n'avaient pas eu d'autre eau que celle de la pluie
Page 133 - d'hiver (Bergamotte de la Pentecôte, Seigneur d'hiver, Doyenné de ou du printemps, Dorothée royale, Poire Fourcroy, Canning d'hiver, Merveille de la nature, Pastorale d'hiver, Poire du pâtre).
Page 599 - à Lyon, un jardinier de Vaise m'engagea à visiter ses cultures de cette variété. Grande fut ma surprise de voir qu'elles consistaient en un vaste
Page 599 - le Chou-Fleur désigné par les horticulteurs lyonnais sous le nom de Chou-Fleur Lenormand, consiste dans son aptitude remarquable à se passer des soins de la culture. Lorsque je me
Page 144 - quelques-uns des sujets qui avaient été mis en serre; ils repoussent promptement ; on prend les nouveaux jets pour faire des boutures, que l'on traite comme celles du mois d'avril, sans oublier le pincement et le rempotage successifs jusqu'au mois de novembre. A cette époque, il faut renouveler ou tout au moins remanier la couche, donner de
Page 144 - chaque, fois des vases un peu plus grands et de la terre un peu plus fertile ; la meilleure, à mon avis, est celle que l'on fait avec un tiers de terreau de feuilles, un tiers de terreau de couches rompues et un tiers de terre de bruyère. Au mois de juin, les
Page 479 - et le Billbergia zebrina; le premier porte une hampe assez longue, d'un blanc cotonneux, garnie de bractées rosés et de fleurs verdâtres. L'assemblage de ces trois couleurs produit un effet charmant. Le second se fait remarquer par ses feuilles épineuses, zébrées horizontalement de larges bandes grises, et, par sa fleur, d'un beau
Page 192 - au pied, soit le long du tronc de l'arbre, dans quelque interstice des écorces. Comme pour sortir de cette dure prison il lui faut une issue. elle élargit le seul orifice naturel du noyau, à l'endroit où le fruit s'attache au pédoncule. Les olives dont la chenille est sortie tombent aussitôt.

Bibliographic information